Pourquoi j’aime la cigarette électronique

15729020483_38696cde2e_b

J’essaie depuis un bout de temps d’arrêter la cigarette, avec plus ou moins de succès. Dernièrement, et avec un peu de méfiance, je dois le dire, j’ai testé la e-cigarette (ou la vaporette … mais e-cigarette, ça fait plus classe).

Ceux qui commencent à me connaître l’ont certainement compris, je ne suis pas un fan de tout ce qui est trop chimique ou artificiel, et vu les noms barbares des substances qui composent les liquides dans les e-cigarettes (Propylène glycol et glycérine végétale) j’avais BEAUCOUP d’appréhensions.

Pourtant après quelques tests je me suis carrément pris au jeu et je dois dire que c’est plutôt plaisant. Je n’ai pas pu arrêter le tabac ce qui est … un peu dommage, puisque c’était l’objectif de la manœuvre, mais je fume déjà beaucoup moins et c’est déjà pas mal.

J’ai donc décidé de vous faire un retour d’expérience sur mon nouveau petit gadget, une ego AIO de chez Joyetech.

Le changement c’est maintenant

J’avais rien d’autre comme titre de paragraphe, désolé. En fait, je voulais simplement expliquer pourquoi j’avais décidé de switcher à la cigarette électronique. C’est assez simple finalement, et ça vient de plusieurs choses.

D’une, j’ai de nombreuses connaissances (féminines bien sûr) qui se sont plainte de mon odeur de tabac permanente. Il faut dire qu’à une époque, j’enchaînais les clopes, et les cigares, qui vont TRES bien avec un bon single malt, seuls les vrais savent. Afin de ne pas incommoder mesdames (non mais vraiment, hein) j’avais décidé qu’il fallait réduire un peu ma consommation.

 

De deux, je m’étais rendu compte, depuis quelques mois, que les aliments avaient moins de goût. Sans être trop problématique pour le whisky, je trouvais dommage de ne plus pouvoir autant profiter d’une bonne bière pour cause de bouche anesthésié par la cigarette (je suis fan des IPA anglaises, je vous en parlerai d’ailleurs dans un prochain article).

joyetech-ego
Mon sabre laser : une eGo AIO de Joyetech

Comment ça marche ?

J’avais donc toutes les bonnes raisons du monde pour limiter ma consommation de tabac, un poil abusive, il faut le dire. J’avoue que l’option cigarette électronique ne m’est pas apparue comme une évidence, mais après avoir parlé avec un copain « vapoteur » je me suis fait convaincre et j’ai décidé de sauter le pas.

Pour les curieux, le fonctionnement est assez simple : on appui sur un bouton, le e-liquide (un mot un peu fumeux pour désigner le produit utilisé) est chauffé par une résistance, et s’évapore. Il suffit alors de l’inhaler, comme sur une cigarette normale.

Je vous entends déjà : Mais dis-donc Vincent, c’est quoi une résistance?

Non?

Vous le saviez?

Et bien moi non. Alors pour ceux que ça intéresse, il s’agit juste d’un fil de métal traversé par un courant électrique et qui chauffe, de ce fait.

Je ne voulais pas m’embêter avec un système trop compliqué. Il faut savoir que depuis un certain temps, tout se fait en système de pièces détachées. Certains fous vont jusqu’à customiser et à bricoler leurs engins de vape, qui ressemblent plus à des trucs sortis de l’espace qu’à des cigarettes.

mods-ecig

Un « Mods » : la e-cigarette de jedi

Pas trop mon truc, et du coup j’ai décidé d’investir dans une e-cigarette « tout intégré » : la eGo AIO de chez Joyetech. Esthétiquement, ça en jette moins que les joujous de l’espace, mais bon, c’est plus pratique. D’ailleurs, si vous voulez jeter un coups d’œil à des spécimens assez cools, je vous conseille les mods box de chez smoke’in

 

Vous prendrez bien un peu de popcorn avec votre cheesecake

Les goûts des e-liquide qu’on peut acheter sont assez space! Il y a vraiment de tout. Personnellement, voulant faire les choses à fond, j’ai choisis un petit flacon de chez Cloud Vapor, avec plus de glycérine végétale pour faire plus de fumée. Parce que la fumée, c’est cool. Et oui, au passage, on m’a expliqué ça en détail, mais j’ai simplement retenu que glycérine végétale = plus de fumée.

e-liquid

Des e-liquides qui sortent du lot : mention spéciale au « Unicorn Milk »

La sensation est vraiment différente de la cigarette normale, mais c’est tout aussi sympas. Il faut prendre des grandes et longues bouffées, contrairement à la clope, ce qui permet de goûter les arômes.

Du coup, maintenant je fume un peu moins et je me fais plaisir avec mon « sabre laser » électronique, ce qui me permets de faire des pauses clopes avec mes collègues sans dégager une odeur de cheminée, bref, je valide.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *