Greffe de cheveux : un traitement efficace contre la calvitie

La calvitie est un problème récurrent, particulièrement chez les hommes qui sont les plus touchés. En effet, 9 sur 10 sont atteints de calvitie. Certains avant même l’âge de 21 ans et 2/3 une fois passé le cap des 35 ans. Uniquement 2 à 5% des femmes y sont sujettes, bien que ce chiffre augmente à l’âge de 70 ans. Bien entendu, la chute de cheveux n’entraîne aucune complication, mais elle peut être source de mal être et engendrer un manque de confiance en soi.

La calvitie : quelles solutions ?

Jusqu’à présent, il n’existe que deux méthodes afin de retrouver ses cheveux d’antan. Il y a tout d’abord les prothèses capillaires, des cheveux synthétiques venant se fixer discrètement sur le cuir chevelu. Ensuite, il y a la greffe de cheveux, technique largement pratiquée qui séduit plus de 30.000 hommes chaque année rien qu’en Europe. Cette opération de chirurgie esthétique est généralement efficace, surtout lorsqu’elle est réalisée par un praticien expérimenté. Là encore, il existe plusieurs types de greffe de cheveux.

La FUT ou Follicular Unit Transplant

Pratiquée depuis plus de 50 ans maintenant, elle consiste à prélever une bandelette de la couronne hypocratique (située au niveau de la nuque), à en isoler les greffons porteurs de cheveux et à les réimplanter sur les zones dégarnies. Ainsi, les cheveux y repousseront naturellement, environ trois mois après l’opération et le résultat définitif sera visible après six mois. Son principal inconvénient est la cicatrice laissée par la transplantation capillaire.

La FUE ou Follicular Unit Extract

Alors que l’opération se déroule toujours au niveau de la couronne hypocratique, les bulbes folliculaires seront directement prélevés au foret chirurgical puis réimplantés sur les parties dégarnies. Cette technique est conseillée aux personnes souffrant de mauvaise cicatrisation ou victimes de légère calvitie. Aujourd’hui, la FUT est de plus en plus délaissée au profit de la FUE

man-909049_1280

La HST ou le prélèvement de cellules souches

Solution novatrice, la technique HST permet une greffe de cheveux sans endommager la zone donneuse ni inhiber la pousse des cheveux étant donné que celui-ci repoussera comme avant. En effet, cette technique consiste à prélever un follicule pileux ainsi que son environnement de cellules souches. Celles-ci seront par la suite transplantées sur la zone receveuse. La cicatrisation de la zone de prélèvement est complète après deux jours seulement et les nouveaux cheveux auront une croissance normale neuf mois après l’opération.

Éviter les mauvaises surprises

Le marché de la greffe capillaire est juteux et certains n’hésitent pas à proposer de bas prix au détriment de la qualité. Que vous décidiez d’effectuer l’intervention en France ou à l’étranger, assurez-vous que ce que votre praticien vous propose est réalisable. Vous pouvez également vérifier ses références auprès du Conseil de l’Ordre des Médecins et n’hésitez pas à poser des questions sur le résultat final, les cas similaires, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *